Regles abondante

Avec une durée moyenne de deux à sept jours, les règles encore appelées la menstruation désignent une fuite périodique d’un fluide biologique qui est composé non seulement de sang, mais également de sécrétions vaginales ainsi que de cellules endométriales de la paroi utérine. Avec son apparence sanguine, ce fluide évacué par le vagin est une manifestation visible du cycle mensuel aperçu par les femmes qui ont déjà l’âge de mettre au monde un enfant. Toutefois, la quantité de sang écoulée pendant cette période varie selon les femmes et provoque souvent de la fatigue et une anémie. Dans notre article d’aujourd’hui, vous obtiendrez des réponses à certaines questions qui reviennent souvent : à quel moment s’inquiéter ? Le score de Higham comment est-il calculé ? Ainsi que d’autres réponses.

La quantité de sang perdu lors de ce cycle mensuel

Pendant cette période de 2 à 7 jours, il est possible de perdre entre 40 et 50 ml de sang si vous êtes en très bonne santé, soit un équivalent de 8 à 10 cuillères à café. Bien sûr, nous précisons que cette quantité varie d’une femme à une autre comme la plupart des aspects du cycle menstruel d’ailleurs. Dans le cas où cela dure plus de 7 jours et que l’écoulement est trop abondant, on parle de « ménorragies ». Et quand il est question de règles abondantes, la quantité de sang perdue par la femme est en moyenne de 60 à 80 ml, selon la femme.

Les signes pour reconnaître les règles trop abondantes

Cela reste subjectif et il est vraiment difficile de mesurer la quantité exacte des pertes sanguines lors la période de menstruation. Certaines femmes font l’erreur de faire une surestimation de la quantité dudit fluide perdu, pendant que d’autres la sous-estiment. Cependant, dans le but de savoir si l’on perd trop de sang, il existe un moyen très simple pour calculer les pertes de sang pendant le cycle menstruel. Il s’agit en effet du score de Higham. Grâce à cet outil, vous avez la possibilité d’estimer la quantité de sang que vous éliminez pendant la menstruation ainsi que la durée des saignements et cela à chaque cycle. Vous pouvez ensuite effectuer une évaluation du retentissement des règles abondantes sur la qualité de vie. Il s’agit d’évaluer les gênes ressenties lors des rapports sexuels ou encore la vie quotidienne ainsi que le taux de fatigue. C’est également l’occasion de déceler une éventuelle présence d’autres signes associés à ses symptômes tels que les douleurs pelviennes, l’essoufflement ou encore l’anémie.

Vous vous demandez sûrement comment réaliser le calcul du score de Higham. Rien de bien compliqué en effet. Déjà, dès le premier jour de vos règles, ayez le réflexe de noter le nombre de serviettes ou de tampons dont vous avez eu besoin au quotidien. Ce nombre restera dans la case qui correspond au degré d’imprégnation de sang. Vous avez la possibilité d’imprimer le tableau qui vous servira pour inscrire les informations ou de le compléter avec un crayon. Une fois le cycle menstruel arrivé à terme, une simple opération d’addition des points vous permettra d’obtenir une valeur qui correspond au score de Higham. Si le score obtenu est supérieur à 100, cela voudrait dire que le volume de sang que vous aviez perdu pendant cette période est supérieur à 80 ml. Un volume qui correspond à des règles trop abondantes. Vous devez dans ce cas consulter un médecin, surtout si vous constatez la présence de caillots ou encore de débordements. Rappelons que le tableau dont vous devez vous servir pour obtenir le score de Higham dépendra de si vous utilisez des tampons ou de serviettes.

La ménorragie ou les règles abondantes : quelles sont les causes ?

Avant de guérir un mal, il est essentiel d’en connaître la cause afin de trouver un traitement adapté. Dans le cas des règles abondantes, c’est la même chose.

Les causes d’une ménorragie : les fluctuations hormonales

Il s’agit ici d’excès d’œstrogènes ou encore des insuffisances de la progestérone. Les œstrogènes sont produits par les ovaires afin de permettre le développement de muqueuses qui tapissent l’utérus au niveau des parois internes. Dans les cas où la production est excessive, l’endomètre s’épaissit beaucoup trop, ce qui provoque les ménorragies.

Les causes d’une ménorragie : la présence de tumeurs bénignes

Un peu comme des polypes ou encore ses fibromes utérins, les tumeurs bénignes peuvent entraîner des ménorragies. Ces dernières se développent sur la muqueuse qui recouvre la cavité utérine.

Les causes d’une ménorragie : la présence d’une adénomyose

C’est une forme d’endométriose qui se distingue par le développement des cellules de l’endomètre dans la paroi utérine. La cause des règles abondantes peut également être rattachée à une pathologie de l’endomètre, c’est-à-dire l’atrophie, le cancer ou encore l’hyperplasie.

Les causes d’une ménorragie : une anomalie de la coagulation sanguine

Ce cas est rare chez beaucoup de femmes. Et si c’est bien la cause de vos règles abondantes, il faut se référer à vos antécédents médicaux d’hémorragie pour effectuer un bon diagnostic. Les antécédents médicaux ou familiaux d’hémorragie peuvent favoriser un meilleur diagnostic. Il peut s’agir d’un saignement du nez voire des gencives ou même des ecchymoses.

Les causes d’une ménorragie : une pathologie liée à la grossesse

Nous sommes ici dans le cas des femmes enceintes surtout. Une ménorragie peut alerter sur une grossesse extra-utérine ou môlaire ou dans le pire des cas prévenir une fausse couche spontanée.

Les causes d’une ménorragie : le port d’un DIU au cuivre

Lorsque vous portez un DIU au cuivre, cela pourrait favoriser une prolongation de la durée des règles et les rendre plus abondantes que d’habitude, entraînant par la même occasion des carences en fer, qui se manifestent beaucoup plus vite chez les femmes véganes et végétariennes. N’hésitez pas à en parler à un médecin si les règles s’accompagnent de douleurs inhabituelles ou encore de saignements entre les règles.
Rapprochez-vous d’un médecin si vous constatez des symptômes de ménorragie ou des symptômes associés comme la fatigue, les douleurs pelviennes, un essoufflement au moindre effort ou encore une pâleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *