Prendre un bain de soleil tous les jours ? En effet, c’est connu de tous que le soleil et la peau ne font pas bon ménage. Cependant, il est impossible d’être pâle tous les jours. Il existe une palliative aux UV : les autobronzants, notamment les autobronzants nouvellement conçus. Spray, crème et huile sont les versions disponibles. Il s’agit d’un compagnon fidèle pour une peau éclatante en toute sécurité. 

Le choix d’un modèle n’étant pas aisé, il convient de considérer quelques critères. Découvrez dans ce guide des recommandations pour bien choisir son autobronzant.

Opter pour un autobronzant selon sa peau 

choix de son autobronzant

Alors, allons droit au but, un autobronzant mat est dépareillé sur une peau très claire. C’est un peu comme un mélange de ketchup et de riz blanc. En fait, la première règle est de choisir un autobronzant qui convient à votre carnation. Pour ce faire, il convient d’observer la quantité de molécules de DHA, un principe actif naturel (ne vous inquiétez pas, avec du recul sur 40 ans, le DHA est totalement inoffensif).

En effet, il réagit superficiellement avec les acides aminés de la peau, brunit le teint, et n’entre pas entièrement dans l’épiderme comme le font les UV. Notez qu’il est possible que vous trouvez le meilleur autobronzant pour cet été avec mesproduitsbeaute.com.

Un autre ingrédient autobronzant est présent dans certains produits : c’est l’erythrulose qui a une réaction pareille et qui forme des pigments bruns sur les parties de la peau. Il faut rappeler encore que le DHA et erythrulose constituent des sucres naturels qui ne sont pas absorbés par l’organisme. Par conséquent, ils sont donc complètement inoffensifs pour la santé.

Plus la teneur en DHA d’un autobronzant est élevée, plus il sera foncé. Ces produits comportent généralement 1% à 8% de DHA. Ainsi, les peaux claires devraient préférer les produits qui montrent 1% à 3%, de préférence un produit autobronzant progressif. Cela permet d’avoir le contrôle d’un bronzage éventuel.

Un autobronzant adapté à chaque type de peau

Pour les peaux plus foncées, un ratio de 5% de DHA est parfait, et des produits enrichis en DHA seront utilisés. Cela permet d’entretenir votre bronzage lorsque vous êtes déjà très bronzé. Enfin, il existe des produits sans parfum qui permettent de limiter les risques d’allergies pour les peaux sensibles.

Pour un effet bonne mine instantané, l’autobronzant classique donne des rendus rapides (comptez 3h après application) et dure 5 à 7 jours.

Si vous vous inquiétez du fameux teint orangé (lié à une concentration élevée de DHA sur les peaux trop claires) et pour les plus pressées, optez pour un maquillage solaire. Avec un maquillage sous forme de poudre ou de crème teintée, le bronzage apparaît instantanément et s’enlève avec juste un démaquillant.

Pour les peaux grasses et mixtes : choisissez un autobronzant mat tel que le gel. Les autobronzants sous forme de crème ou de mousse ou encore de lait sont recommandés pour les peaux sèches et déshydratées.

Opter pour un autobronzant selon sa structure

Désormais, on dénombre une multitude de formes d’autobronzant :

  • Les lingettes humides : une option assez extrême, elles agissent sans traces ni taches et peuvent être mises dans un sac ou dans une valise
  • Le spray autobronzant : il apporte une petite quantité de produit. Très rapide à pénétrer la peau et non collant. Il suffit d’effectuer une vaporisation du produit, de faire un lissage avec la paume de la main, de ne pas le frotter pour ne pas s’en débarrasser
  • Le gel autobronzant : la texture est généralement fraîche et sans corps gras. Il intègre et sèche assez vite. Cependant, la forme gel n’est pas idéale pour les peaux sèches. En effet, elle peut dessécher la peau. L’application du gel se fait avec la paume de la main à travers un massage jusqu’à absorption complète
  • La mousse autobronzante : elle fond généralement et est très confortable à utiliser. Elle sèche rapidement, est non collante et convient aux peaux sèches, car elle hydrate très bien la peau. Effectuer le moussage du produit directement sur la peau favorise une pénétration optimale et une répartition plus uniforme de ce dernier.

Opter pour l’autobronzant selon une application sur le corps ou sur le visage

La forme spray est destinée à un usage corporel, ou l’autobronzant est vaporisé sur les mains et appliqué sur le visage. La forme lait est également idéale pour un usage corporel. Les formes crème et gel sont adaptées au visage, tout en portant une attention particulière aux yeux ainsi qu’aux contours des yeux.

Choix de l’autobronzant : préparation de la peau et application du produit 

Afin de ne pas être confronté à des désagréments, il serait préférable de bien préparer sa peau au préalable. En effet, les autobronzants réagissent beaucoup plus aux peaux mortes et aux cors qu’à la peau normale. De même, de façon spontanée, l’autobronzant a tendance à tendre vers les genoux, les mains, les pieds et les divers plis cutanés.

Pour ne pas avoir un effet pareil, il convient de laver convenablement la peau avant l’application. Aussi, il faut exfolier la peau afin d’éliminer toutes les cellules mortes et de l’hydrater. Cela permet au bronzage d’apparaître uniformément et non de façon terne.

Ensuite, on procède à l’application de l’autobronzant, en le renouvelant jusqu’à la carnation désirée.

Peau autobronzante, attention à certains détails !

Il y a une mise en garde importante : la peau autobronzante n’est pas protégée des rayons UV du soleil. En dehors de cela, il n’y a certainement aucune contre-indication à utiliser des autobronzants toute l’année. Par conséquent, lorsque la peau est exposée aux rayons UV du soleil, des écrans solaires à indice élevé doivent être utilisés. Une peau naturellement bronzée doit aussi se protéger avec de la crème solaire. Cette recommandation est importante même si elle est plus résistante aux UV. Ce qui n’est pas le cas d’une peau auto bronzée.

Lors de l’utilisation, lavez-vous proprement les mains avant et surtout après utilisation, et n’insistez pas sur l’autobronzant sur les parties de peau sèche. Il est recommandé d’appliquer d’abord le produit sur le bas du corps (ou du visage) et de travailler son bronzage en étirant le produit vers le haut.

Enfin, dans le but d’opter pour son autobronzant, le premier facteur est sans l’ombre d’un doute le ressenti éprouvé pour une marque pharmaceutique. Aussi, on considère les molécules bronzantes qui portent une odeur. Ainsi, la texture et le parfum sont des paramètres déterminants dans le choix d’un autobronzant. De toute façon, il est judicieux de solliciter les conseils de votre pharmacien. Ce dernier pourra vous aider à choisir le meilleur produit pour votre peau.

Le choix d’un produit autobronzant n’est pas une tâche facile. En effet, il convient de considérer les critères précédemment cités, mais de demander également conseil à son pharmacien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.